Réparateur agréé : Le tribunal de commerce de Paris confirme la liberté “de ne pas agréer un candidat”, AutoActu, 23/02/2018

Le 23 février 2018

Dans une affaire opposant Mercedes à un de ses anciens réparateurs agréés qui exigeait un nouveau contrat à l’issue de son préavis, le tribunal de commerce de Paris a jugé qu’il n’y avait “nul droit acquis à la poursuite des relations”.

A lire dans AutoActu 23/02/2018